20 novembre 2016

Barcelone / Jour 3

Passage par le marché de la Boqueria, pour un petit cornet de fromages
et de jambon de pays et par la place Reial pour la voir de jour.

On prend le métro jusqu'à Diagonale pour voir la Casa Perdrera :
ainsi que les magnifiques immeubles de l'îlot de la discorde comprenant la Casa Batlló (à droite)
la Casa Lleó i Morera (y a que nous qui trouvons que ça ressemble à un pénis ?)

et la Casa Amatller que l'on a pénétré pour y découvrir un chocolatier
(avec plein d'échantillons à goûter) et un sympathique café avec une terrasse ensoleillée
où nous avons dégusté un smoothie.

On reprend le métro direction Barceloneta, l'ancien village de pêcheurs ne manque pas de charme
et nous déambulons dans les ruelles calmes jusqu'à la mer.
Après avoir longé la côte jusqu'à la Vila Olimpica et son gros poisson doré,
nous revenons sur nos pattes pour casser la croute au Santa Marta :
2 sandwishs généreux et un pichet de sangria... au soleil, face à la mer, on est bien !

Les tarifs du téléphérique étant quelque peu prohibitifs et la file d'attente plutôt longue,
on opte pour le métro suivi du funiculaire pour accéder aux hauteurs de Mont Juïc.
De là-haut, on a une vue imprenable sur la ville, et on prend conscience
de tout le chemin parcouru durant notre séjour.

On aperçoit le majestueux MNAC (musée national d'art de Catalogne) et sa fontaine kitsch.

Descente de l'avenue del Paral-el en passant devant les arènes.
Découverte du quartier de Poble Sec, sa rue piétonne aux bières pas chères et ses terrasses animées.
On découvre les emblématiques cheminées de l'ancienne centrale électrique
qui abrite désormais un skate park.
La pluie pointant le bout de son nom, on se réfugie au Marcopolos.

On repart vers El Raval et découvrons le CCCB.
Deux expositions temporaires : La màquina de pensar. Ramon Llull i l’«ars combinatoria».
1.000 m2 de desig. Arquitectura i sexualitat


Après un apéro cocktail au Kino (mojito et piña colada),
on finit la soirée à La Monroe, une ambiance chaleureuse
et des assiettes généreuses accompagnées d'un très bon vin espagnol.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire